Journal d'une peste, tome 2








Auteur : Virginy-L Sam
Edition : La martinière Jeunesse
Page : 269
Parution en France : 20 août 2015














Résumé

Super : Fannette est invitée à une fête chez une copine et le beau Théo Ulmer sera là !

Moins super : elle doit y emmener sa petite soeur pot de colle... En plus, son bulletin scolaire (un vrai bulletin de peste) va arriver d'une jour à l'autre et elle risque d'être arrivée de sortie...

Heureusement, son pépé Gaston est là pour lui remonter le moral. Et Fannette, diplômée de pestologie, a plus d'un tour dans son sac.


Peste un jour, peste toujours !

Mon Avis


Ce second tome est aussi drôle que le premier. Il est plus centré que son "Amour" pour Théo, mais, est tout aussi bien.
Ce second tome, se lit assez rapidement comme le premier. Les dessins accompagnant notre lecture, sont sympas est illustre bien.

Je trouve que les histoires de Fannette illustre bien la réalité, c'est-à-dire que les faits présentés dans ce tome ci ou celui d'avant ont l'ait de faits réelle qui peut arriver à n'importe quel jeune fille.

Fannette est un personnage adorable, courageuse et drôle.
Elle fait des choses que toutes les adolescentes veulent faire, comme monter une pétition contre un/une professeur embêtant (oui parce qu'avoir le professeur le plus chiant toute une semaine ou même juste deux jours d'affilée sans en avoir d'autre ce n'est pas cool) ou encore écrire un journal "intime" géniale.
Fannette et son pépé Gaston font toujours les 400 coups, le coup de l'ascenseur et des lettres anonymes m'a particulièrement fait rire.

J'espère pouvoir lire le tome 3 bientôt car les histoires de Fannette sont une vrai bouffée d'aire et nous permettre de passer un bon moment.
Les jeunes à partir de 8 ans vont se régaler avec cette lecture et il n'y pas que les jeunes de 8 ans, malgré que ce soit un livre jeunesse, je le recommande à tout le monde.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Neymar, Mon histoire

Les filles au chocolat, tome 1 : Coeur cerise

La sorcière qui se rongeait les ongles